Pourquoi un comité d'éthique de la recherche en gynécologie-obstétrique ? (CEROG)

Les dispositions qui concernent la recherche biomédicale sont devenues plus complexes et les CPP (Comité de protection des personnes, ex CCPPRB) se sont vu modifier à la fois leurs missions et leur pouvoir décisionnel.

Processus de soumission des projets CEROG

Pour les études « non interventionnelles », c'est-à-dire dès lors que le traitement est administré selon l’autorisation de mise sur le marché (AMM) et qu’il n’est pas attribué par randomisation, il s’agit d’études dites observationnelles ou de cohorte pour lesquelles les traitements ne sortent pas de leurs indications et mode de prescription habituels. Dans ces cas, aucune soumission à un CPP n’est requise et les CPP refusent le plus souvent de fournir un avis.

Or toute recherche est destinée à être publiée. La plupart des revues internationales exigent maintenant l’avis d’un comité d’éthique de la recherche (Institutional Review Board ou IRB des anglo-saxons), en référence à la déclaration d’Helsinki.

C'est donc pour combler ce vide relatif aux études observationnelles qu'a été créé le CEROG, sous la direction conjointe du CNGOF et du Groupe de recherche en obstétrique et gynécologie (GROG).

Pour plus d'informations :
Téléchargez le texte complet du projet CEROG -(2007 - PDF 8 p. 152 Ko)
Téléchargez le résumé CEROG sur la Législation de la recherche (2009 - PDF 4 p. 180 Ko)

 

Que doivent faire les chercheurs ?

Nouvelles modalités de soumission

Vous devez être membre du CNGOF pour soumettre votre projet.

Vous connecter Devenir adhérent au CNGOF


Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

don fsf cngof5