Cancers du sein :  veilleurs de la santé des femmes, les gynécologues prennent position en faveur du dépistage.

D’après un entretien avec le Pr Israël Nisand, président du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français et chef du service de gynécologie-obstétrique du CHU de Strasbourg 
 
Mieux informer les femmes, les guider utilement pour préserver leur santé et leur qualité de vie, c’est le rôle des gynécologues. Contraception, grossesses, ménopause, prévention, vaccinations, dépistages : spécialistes des pathologies féminines, des petits et grands maux, ces cliniciens sont leur interlocuteur privilégié tout au long d’une vie de femme. A ce titre, ils se trouvent aux premières loges pour constater les évolutions de la santé des femmes, se réjouir des progrès et s’alarmer des reculs dans leur prise en charge, par la société ou par elles-mêmes. Face à un état des lieux jugé inquiétant, la société savante qui rassemble ces spécialistes ne peut se contenter du constat. Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) se doit de prendre sa part dans les débats...> Lire la suite

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

don fsf cngof5