Le professeur Michel Delecour est décédé le 6 janvier 2019 dans sa 94e année. Reçu au concours de l’internat en 1947 il est nommé Maître de conférence et Praticien hospitalier en 1963. Il exercera toute sa carrière jusqu’à sa retraite en 1993 au CHU de Lille  en tant que Chef de service de la Maternité Henri Salengro.
Il a, avec clairvoyance et un sens aigu de l’organisation, créé une école de rayonnement national et international accompagnant voire anticipant les progrès de notre spécialité en obstétrique avec la surveillance fœtale, l’échographie, le diagnostic antenatal puis la médecine fœtale, le rapprochement de l’obstétrique et de la néonatalogie. En gynécologie il conduisit son équipe au développement de la médecine de la reproduction, la cœlioscopie, la cœliochirurgie  et l’intégration de l’oncologie.

Il participa à la promotion menée par le professeur Jacques Varangot d’une spécialité chirurgicale de gynécologie et obstétrique indépendante, dont le socle fut la création en 1971 du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français. 

Dès sa conception, le CNGOF eut pour objectifs l’organisation de la profession, la formation post-universitaire, la reconnaissance par les pouvoirs publics.
Il s’investira avec son équipe dans la formation d’universitaires dans plusieurs états de l’Afrique de l’Ouest, du Maroc et de la Tunisie.
Michel Delecour sera entre 1981 et 1984, après Roger Henrion, le quatrième président du CNGOF.
Avec ses compagnons de la première heure Pierre Muller, Michel Chartier, Henri Serment, Robert Gandar, Roger Henrion, nous lui sommes redevables de l’évolution toujours en pointe de la gynécologie-obstétrique, de la volonté de rassembler tous les aspects de notre discipline, d’être l’interlocuteur des instances politiques et sanitaires en charge de la santé des femmes.
Jusqu’à ses derniers jours, il s’intéressa à notre spécialité et ses problèmes pour prendre la défense de ceux qui en subissaient les conséquences.

Francis Puech - Président d’honneur du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

don fsf cngof5