LYMPHOMES ANAPLASIQUES A GRANDES CELLULES ASSOCIES A UN IMPLANT MAMMAIRE AVIS D’EXPERTS 15 février 2019

Depuis l'apparition d'un premier cas diagnostiqué en France en 2009, les lymphomes anaplasiques à grandes cellules associés à un implant mammaire (LAGC-AIM) sont surveillés par une action nationale concertée entre le ministère chargé de la santé, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l'Institut national du cancer (INCa). Une confirmation du diagnostic est assurée par le réseau national labellisé anatomopathologique des lymphomes (LYMPHOPATH).

Dans ce contexte, et suite à la saisine de la Direction Générale de la Santé, l'avis d'experts coordonné depuis 2011 par l'INCa concernant les conduites à tenir auprès des femmes porteuses d'implants mammaires (IM) vient d'être mis à jour.

Télécharger : LYMPHOMES ANAPLASIQUES A GRANDES CELLULES ASSOCIES A UN IMPLANT MAMMAIRE AVIS D’EXPERTS 15 février 2019




Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

don fsf cngof5