Hommage à Michel Chartier

Le premier Secrétaire général du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens français, Michel Chartier, est décédé le 30 octobre 2020, à l’âge de 96 ans. Si le professeur Jacques Varangot fut le fondateur du Collège, Michel Chartier en fut le maître d’œuvrede 1971 à 1979, d’abord sous la présidence du professeur Pierre Muller, puis sous celle du professeur Henri Serment et au début de ma présidence.

Il fallait à l’évidence une particulière énergie pour convaincre quelques-uns des maîtres de cette époque de collaborer pour jeter les bases de cette nouvelle institution, la structurer, en définir les statuts et organiser les premières réunions du Conseil d’administration provisoire au cours de l’année 1971.
Lors de ces premières années, la tâche fut ardue. Il convenait d’abord de recruter des membres et de définir des régions, sujet éminemment sensible. Il convenait ensuite de promouvoir des mesures destinées à améliorer la surveillance des grossesses et l’enseignement de la discipline. Il fallait aussi autonomiser la discipline car se jouait alors son unicité et son indépendance vis à vis des chirurgiens qui voulaient conserver la haute main sur la chirurgie gynécologique et l’oncologie. Il fallait enfin faire connaître le Collège et en asseoir la représentativité auprès de nos confrères et des autorités publiques très réticentes.

Homme de conviction, plein d’enthousiasme, ne transigeant jamais avec ses convictions, Michel Chartier se dépensa sans compter pour défendre l’intérêt de la gynécologie obstétrique.
Ce fut un pionnier au plein sens du terme.

Pr. Roger Henrion
Président honoraire du Collège.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

don fsf cngof5