A la veille de la Journée Internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai, le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) lance des appels sur deux sujets qui lui semblent prioritaires et urgents en termes de droits aux meilleurs soins pour les femmes de notre pays :

  • Repenser les maternités françaises en grande souffrance faute de moyens qui permettent de répondre aux attentes des femmes et des couples en pleine évolution : une indispensable révolution dans le soin.

  • Accorder enfin à toutes les femmes de France qui le souhaitent, dans une limite d'âge définie, la possibilité de bénéficier d'une autoconservation de leurs ovocytes afin de préserver leur fertilité. Un appel déjà lancé par le CNGOF il y a 11 ans et régulièrement réaffirmé.

Le communiqué joint détaille ces deux sujets jugés prioritaires par la principale société savante de gynécologie et obstétrique.

Nous sommes bien sûr à votre disposition pour répondre à vos questions et demandes d'entretiens ou de reportages.

Nom Version Licence Taille Date d'ajout  
Journée Internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai 205 KB 2021

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

don fsf cngof5