Les hémorragies génitales sont un motif fréquent de consultations. Il faut distinguer deux sortes de saignements :
• Les règles hémorragiques ou ménorragies, qui sont des saignements qui surviennent à la date des règles, mais celles-ci sont plus abondantes, plus longues que d’habitude, nécessitant un nombre important de protections par jours (plus de 6 serviettes ou tampons).
• Les saignements qui surviennent en dehors des règles ou métrorragies. Elles peuvent survenir entre les règles qui sont normales ou à une période où il n’y a pas de règles, comme avant la puberté, pendant la grossesse, ou après la ménopause. Parfois, on ne comprend plus ce qui se passe, car il y a des saignements un peu n’importe quand et on ne sait plus quand sont les règles. On parle alors de méno-métrorragies.

Dans tous les cas il faut consulter pour :
• Apprécier l’importance du saignement qui peut entraîner de la fatigue, une baisse de tension artérielle, une anémie.
• Rechercher la cause du saignement :
          o Bénin : polype, fibrome, dérèglement hormonal.
          o Malin : cancer du col de l’utérus ; du corps de l’utérus des ovaires.
• Pour faire le diagnostic de la cause du saignement il faudra faire :
          o Un examen gynécologique ;
          o Des examens complémentaires comme un frottis ou une biopsie du col de l’utérus, une échographie de l’utérus et des ovaires, une hystéroscopie pour voir dans la cavité utérine ou une cœlioscopie pour voir dans le ventre.
• Mettre en route le traitement le plus approprié qui est fonction de la cause.
• Si le saignement est consécutif à un dérèglement hormonal, comme cela est fréquent à l’approche de la ménopause, on utilisera le plus souvent des hormones dérivées de la progestérone ou un stérilet contenant un dérivé de la progestérone (lévonorgestrel). En cas d’échec, un traitement enlevant la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus par hystéroscopie ou curetage sera proposé. L’ablation de l’utérus ou hystérectomie sera réservée aux échecs des traitements précédents.
• Si le saignement est lié à une pathologie bénigne comme un polype, un fibrome, il faudra enlever le polype ou le fibrome par les voies naturelles (hystéroscopie ou curetage), ou par cœlioscopie. L’ablation de l’utérus ou hystérectomie étant parfois nécessaire en dernier recours si les fibromes sont très gros ou très nombreux
• Si le saignement est du à un cancer du col, du corps de l’utérus ou de l’ovaire, un traitement adapté sera proposé.

Adidas

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

don fsf cngof5