C'est un petit dispositif très léger en matière plastique, en forme de T, que le médecin place dans la cavité de l’utérus.
Des fils de nylon permettent de vérifier qu’il est en place et de le retirer.
 C’est le moyen de contraception le plus utilisé au monde.

Il existe deux sortes de stérilets :

 

La contraception par sterilet au cuivreLe stérilet au cuivre

Son efficacité est de 99 % pour 5 ans environ (voire plus). 
Quelques rares fois avec ce type de stérilet, les règles sont parfois plus longues et plus abondantes, surtout au cours des 6 premiers mois. Si ces symptômes persistent, il est conseillé de consulter.

 

 

 

La contraception par stérilet à la progestéroneLe stérilet à la progestérone

Le cuivre est remplacé par un réservoir contenant de la progestérone libérée très progressivement pendant 5 ans.
 Chaque femme va réagir à "sa façon" au stérilet hormonal : certaines n’ont plus de règles, d’autres ont des saignements espacés plus ou moins abondants, certaines des saignements rapprochés parfois abondants pouvant nécessiter un traitement.
 Dans l'immense majorité des cas, ce stérilet est très bien supporté.

 

On estime qu'une femme sur 3 n'aura plus de règles au bout de deux ans. La diminution ou l’arrêt des règles est un bénéfice en évitant l’anémie et la fatigue. L’efficacité de ce stérilet est comparable à celle de la minipilule œstroprogestative soit plus de 99%.

Mode d'action des stérilets. 
Le stérilet hormonal rend la glaire cervicale opaque, gênant la progression des spermatozoïdes, il crée une atrophie de l'endomètre empêchant une éventuelle nidation.
 Le stérilet au cuivre a une action mécanique, il crée une inflammation de l'endomètre qui empêche l’œuf de s’implanter dans l’utérus.

L'efficacité est très bonne, 
le stérilet au cuivre évite une grossesse dans plus de 99 % des cas, l'efficacité du stérilet à la progestérone est équivalente à celle de la pilule œstroprogestative.

Un examen gynécologique est indispensable avant la pose d'un stérilet, notamment pour éliminer une infection vaginale.
 Ce sera peut-être l'occasion de refaire un frottis.

Il se pose au cabinet médical en fin de règles, car le col est ouvert et la pose est plus facile. La pose peut être douloureuse aussi il est souvent proposé un antalgique avant.
 
Il arrive quelques fois que la pose ne soit pas possible avec un col utérin qui ne veut s'ouvrir. 
Dans ce cas-là, un nouvel essai peut être proposé aux règles suivantes. Dès les jours suivants, vous ne devez ressentir absolument aucune douleur et le stérilet se fera oublier.

Le retrait est très facile. Il suffit de tirer délicatement sur le fil du stérilet qui dépasse du col à l'aide d'une pince. 
Ce geste est très rapide.

Il est possible de reposer un nouveau stérilet juste après.

Les contre-indications à la pose d’un stérilet sont la grossesse bien entendu, les infections génitales, des malformations de l’utérus, l’allergie au cuivre pour le stérilet au cuivre (exceptionnel). Les partenaires sexuels multiples et des antécédents d’IST sont des contre-indications relatives au stérilet.

La surveillance d'un stérilet se fait en général 1 mois 1/2 après la pose, puis une fois par an lors d’un examen gynécologique qui permet de vérifier la présence des fils.

Le stérilet est remboursé.

Le stérilet peut être posé à des jeunes filles, ou à des femmes n’ayant pas eu d’enfant. 
Le stérilet n’est pas contre-indiqué dans ce cas. 
Cependant, un dépistage des IST est proposé pour éviter que la pose ne soit à l’origine d’une infection. 
Il s'agit le plus souvent d'un stérilet au cuivre car il existe des modèles de petite taille adaptés aux petits cols. 

Un stérilet hormonal de petite taille est actuellement à l'étude. Il sera peut-être accessible en 2013.

Il est conseillé de consulter devant des pertes vaginales anormales, des douleurs du bas du ventre, des saignements en dehors des règles, afin d’envisager un traitement ou le retrait du stérilet.

Le stérilet au cuivre peut être utilisé comme contraception d'urgence jusqu'à 5 jours après le rapport mal protégé, avec une excellente efficacité.

Les tampons sans applicateur peuvent être utilisés après un délai d'un mois après la pose.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn