Il se place sur la verge en érection en pinçant le réservoir pour éviter la rupture lors de l’éjaculation.

A la fin du rapport, le partenaire retire sa verge du corps de sa partenaire en maintenant le préservatif à la base (pour éviter qu’il y reste) puis retire le préservatif. Il est à usage unique, 
en vente libre en pharmacie, dans les distributeurs, en grande surface, dans les centres de planification.

La contraception par preservatifs masculins (condom)Il existe différents modèles.
 Il peut être de différentes longueurs, largeurs, épaisseurs, lubrifié ou non. Ainsi il y en a pour toutes les morphologies et tous types de relations sexuelles.

Il protège du SIDA et des autres IST (sauf de l'herpès et du papillomavirus).

Son coût varie de 0,15 € à 0,76 € l’unité.

Son efficacité avoisine les 100 % s’il est d’utilisation rigoureuse à chaque rapport, même pendant les règles, et associé à un spermicide.

 

Précautions d’emploi

  • Ne pas utiliser de ciseaux ou de couteaux pour ouvrir le sachet, faire attention aux ongles longs.
  • Respecter la norme NF et vérifier la date de péremption.
  • A conserver à l’abri de la chaleur, de la lumière, de l’humidité (attention à la poche du jean trop serré).
  • Ne pas associer de lubrifiant à base de graisse (type vaseline) mais toujours un gel à base d’eau (risque de rupture plus important).

Une seule contre-indication : l’allergie au latex.
 Il existe depuis 2002 un préservatif en polyuréthane. Sa résistance est accrue et il est possible d’utiliser n’importe quel lubrifiant. 
On le trouve en pharmacie. 
Son coût est 1,50 € pièce.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn