2017

* Miréna - Vague médiatique 
14/05/2017

Les réseaux sociaux s'agitent et le mouvement s'amplifie en raison du relai assuré par certains médias : Miréna est accusé d'avoir des effets secondaires, et les gynécologues sont accusés de ne pas écouter les patientes qui s'en plaignent.
Les effets secondaires en question sont : vertiges, dépressions, douleurs diverses, migraines, baisse de la libido, crises d'angoisse, acné...
En tant que collège et société savante représentant les gynécologues et obstétriciens, nous avons été amenés à communiquer de la façon suivante :
- Miréna est très utilisé et les gynécologues sont nombreux à en avoir une expérience conséquente auprès de leurs patientes. Les effets secondaires cités ci-dessus, bien que possibles et signalés dans la notice du dispositif, ne sont pas fréquents. Ils peuvent cependant affecter ponctuellement certaines patientes.
Il faut donc être à l'écoute et rester vigilants afin que la balance Bénéfices/Risques soit établie de façon précise et individualisée.
- Compte tenu du signalement qui est porté à notre connaissance, nous recommandons de remplir une fiche de pharmacovigilance qui permette de quantifier la fréquence de ces effets secondaires.
- Miréna est un dispositif innovant très utile sur le plan médical. Il permet une contraception efficace et de longue durée chez des patientes qui n'auraient pas pu utiliser une contraception par dispositif intra-utérin sans cette innovation.
- Miréna existe depuis de nombreuses années. Il est très utilisé non seulement en France mais aussi dans le monde, à la fois en raison de son intérêt contraceptif, mais aussi dans de nombreux cas pour son action thérapeutique. Son rapport Bénéfice/Risques est donc bien connu et très favorable. Cela n'empêche pas qu'il puisse être moins favorable chez certaines patientes, d'où la vigilance médicale à exercer comme pour toute autre prescription médicale.
- Les réseaux sociaux se sont faits une spécialité de dénigrer et accuser assez systématiquement notre profession. Regrettons-le, mais soyons vigilants avec nos patientes en privilégiant l'écoute, l'empathie et la compréhension.

Le bureau du CNGOF


2016



* Essure - Vague médiatique
Montpellier (40èmes journées du CNGOF) du 7 au 9 décembre 2016

La vague médiatique qui déferle sur la méthode Essure génère inévitablement un certain nombre de questions et d'inquiétudes pour nos patientes.

Le groupe de travail "Essure" constitué au sein du CNGOF avec la SCGP, dont les objectifs sont de mener une réflexion sur la formation à la pose mais aussi sur la tolérance de ces implants, s'est réuni la semaine passée au cours des Journées de Montpellier.

Il nous a semblé utile de rédiger deux lettre d'information à destinée des patientes, afin de répondre aux inquiétudes qui pourraient émerger dans ce contexte. La première lettre concerne les patientes qui ont déjà bénéficié de cette technique, la seconde concerne les patientes pour lesquelles cette méthode de contraception définitive est envisagée.

Bernard Hédon (Président)
Israël Nisand (Président élu)
Olivier Graesslin (Sécrétaire général)
Le groupe de travail "Essure"




* Paris - 04/11/2016
Communiqué rédigé en commun et signé par l'ensemble des sociétés savantes et des groupements professionnels impliqués dans le diagnostic prénatal en France. Les Ordres nationaux des médecins et des sages-femmes font également partie des signataires :

Ces professionnels de santé et leurs organisations dénoncent la requête formée par la Fondation Jérome Lejeune,
le Collectif contre l'Handiphobie et certains professionnels demandant le retrait du décret du 3 mai 2016 ainsi que de l'arrêté du 11 mai 2016,
relatifs au dépistage prénatal de la trisomie 21 et encadrant l'évaluation et le contrôle qualité des pratiques professionnelles.
Les courriers adressés par les signataires au Ministre de la Santé et au Vice-Président du Conseil d'Etat figurent également en pièces jointes.


Pièces jointes (Le téléchargement peut prendre quelques secondes) :

1 - Courrier à M. Touraine.pdf
2- Liste des signataires.pdf
3- Courrier à JM Sauve.pdf
4- Communiqué menaces sur le dépistage de la trisomie 21.pdf

 

 

* Communiqué  « Moi(s) sans tabac » :
Par Gilles Grangé (correspondant de l'opération Moi(s) sans tabac pour le CNGOF) et le bureau du CNGOF

> Pour lire le communiqué cliquez ici

> Pour plus d'informations, visitez ce lien (http://pro.tabac-info-service.fr/)



* Communiqué commun du CNGOF et CFEF du 22 septembre 2016 :
Menaces sur le dépistage de la trisomie 21 fœtale
Télécharger le communiqué

* Communiqué du CNGOF du 17 juin 2016 :

Recommandations pour l’utilisation de l’ADN fœtal circulant dans le sang maternel pour le dépistage de la Trisomie 21

Télécharger >




* Cmmuniqué du CNGOF du 16 juin 2016 à propos d'Essure :

Télécharger >
Nom Version Licence Taille Date d'ajout  
Communiqué du CNGOF à propos d'Essure 37.72 KB 2016

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

don fsf cngof5